dimanche 8 novembre 2009

Une rainette chez moi !

C'est un automne bien chaud que nous avions là. Il y a quelques jours, je faisais quelques bricolages autour de ma maison lorsque je tombe sur cette rainette qui prenait le soleil (en photo ci-dessus). Je savais que j'avais des grenouilles vertes et des grenouilles agiles autour de la maison, je suis bien content d'apprendre que j'ai des rainettes vertes
La rainette est une petite grenouille qui a la particularité de savoir monter aux arbres grâce à des ventouses qu'elle a aux pattes.
Le soir au printemps la grenouille verte (je crois) et la rainette verte chantent très très fort et pour moi c'est un ravissement. D'ailleurs, quand je ne les entends pas ça m'inquiète plus qu'autre chose et ça me manque.
Comme de nombreuses autres espèces d’amphibiens, la Rainette verte est menacée par la destruction des zones humides, les aménagements et la pollution. Elle est en déclin partout en Europe et figure dans la liste rouge des espèces menacées en France.
Il y a quelques mois, quelqu'un m'a donné des plantes aquatiques. La personne me disait qu'elle avait dû éliminer des grenouilles parce que ses voisins se plaignaient. Figurez-vous que cela se passe à Oloron, ce village où certains se plaignent aussi des chants du coq ! Drôle de société vers laquelle on se dirige. Drôle de société où les bagnoles, les camions et les vélomoteurs deviennent moins gênants que de pauvres grenouilles en voie d'extinction.
Dommage aussi qu'à Mauléon, au salon des énergies renouvelables qui vient de se terminer on ne parle pas de "nature", mot tabou s'il en est, aussi imprononçable ici en Soule que le mot "écologie". Parce qu'on aura l'air malin avec nos panneaux solaires, nos chaudières à granulés, nos murs en paille lorsqu'il n'y aura plus de grenouilles, plus d'ours... et plus de petits paysans. Bonjour l'avenir !
Un peu d'empathie dans ce monde de dingue... Ce soir, sous le déluge, la grêle, le vent et la pluie, j'imagine la petite rainette cachée sous des feuilles mortes pas très loin de mon atelier et qui va attendre patiemment que le printemps rapplique. Ce soir je vais m'endormir avec cette dernière image. Et je sais que ça va me bercer et me faire faire de beaux rêves plein d'espoir pour les grenouilles et les humains.

9 commentaires:

Anonyme a dit…

il y a rainette pas toujours nette

Dupdup a dit…

Chez moi, en Franche-Comté, la rainette verte est rare, elle n'est localisée qu'à certains endroits, dont l'un à deux kilomètres seulement de chez moi. Je vais l'écouter régulièrement.

Par contre, je reviens de Camargue avec les images de rainettes plein les yeux. Elles étaient partout, grimpaient aux fenêtres, aux rideaux ... C'est une espèce différente (car il s'agit de la rainette méridionale) mais le plaisir à les observer et à les écouter est le même !

Etienne H. BOYER a dit…

Hum... J'ai essayé de faire grimper une rainette aux rideaux, moi aussi, mais elle s'est retrouvée aussi plate qu'une crêpe suzette!
Désolé, je sors ;-)

Lurbeltz a dit…

Etienne, tu devrais creuser une mare chez toi. Puisque les milieux humides sont de plus en plus détruits c'est à nous d'en réintroduire.
J'ai deux mares chez moi. Une naturelle... Enfin ! Elle a été creusé il y a longtemps, probablement pour construire la maison. Et on en a creusé une plus petite. J'aimerais d'ailleurs en creuser une autre un peu plus profonde et un peu plus au soleil.

Etienne H. BOYER a dit…

tsé koi? j'ai pas besoin de creuser une mare... Dès qu'il pleut, mon terrain devient un marécage saumâtre où grouille une faune d'insectes rampants et volants, et on entend parfois les petits "pop" des crapauds accoucheurs, le soir.

Lurbeltz a dit…

Oui mais ça n'empêche que dans ce cas de figure, les batraciens ne peuvent pas prendre des habitudes. Souvent, ils pondent au même endroit. Toi c'est des flaques temporaires. Mais dans ma mare il y a de l'eau tout le printemps et même tout l'été, ça créait des habitudes, genre piscine municipale. Imagine la piscine de Mauléon ou des fois il y a de l'eau des fois pas... Moi j'y vais plus !
La différence c'est qu'avec moi, c'est un vrai service public pour batracien. Réfléchis à ça bande de moules et on en rediscute !

Etienne H. BOYER a dit…

L'exemple de la piscine de Mauléon n'est pas du meilleur goût, ma poule!
Surtout quand on sait qu'elle est alimentée par une source située dans le bas de la colline attenante, qui elle même abrite sur ses hauteurs... L'ancienne décharge municipale (dans laquelle on ne sait pas trop ce qui a pu y être enfoui)!

Ami des lixiviats, bonsoir!
Quoi que, il y a aussi des êtres vivants qui se nourrissent des déchets humains... Un mal pour un bien?

Kévin a dit…

Bonjour, moi j'ai vécu 20 ans dans les alentours de Toulouse, à la campagne, et les Rainettes, Quel Bonheur! Féru de plantes vertes, à l'automne certaines entraient dans ma cuisine et se réfugiaient dans mes potées vertes; elles passaient l'hiver à la maison, même j'étais obligé de les porter à la mare au printemps, sinon, elles restaient pensionnaires. De savoir qu'elles ont une durée de vie de 15 ans, m'ébloui. Je suis fou de mes rainettes, je les appellent 'Princesses". Maintenant, je suis en Bretagne. Deux ont suivi, et tous les jours je leur parle, elles ont un point d'eau où elles se trempent, j'ai des photos, c'est trop mignon; je me suis posé la question de savoir si oui ou non, je faisais bien de les emmener?! Mais quand je sais le nombre d'entres elles qui se font régulièrement écraser! que je me sens moins égoïste dans ma démarche. Même, là-bas, il m'arrivait le soir de descendre de voiture pour pousser les grenouilles sur le coté pour ne pas les écraser! Et je suis comme vous, je les écoute avec tant de joie que de ne pas les entendre m'inquiète. Je vais bientot creuser un point d'eau pour en avoir prés de la maison. C'est vital, pour Elles et ...Pour moi
Bonne Continuation

Kévin

Lurbeltz a dit…

Oui c'est assez étonnant comment elles sont peu farouches ! Contrairement aux grenouilles vertes qui sautent dans l'eau dès qu'on s'approche un peu pour jeter un oeil.